19 février 2011

Newsletter

  Plus que deux jours avant de repartir pour mon dernier voyage en Inde (et derniers cours hier !), ça sent terriblement la fin ... Enfin, un peu moins quand même parce que j'ai décidé de revenir un peu plus tôt que prévu à Pune, ce qui me fait rester une semaine au lieu de quatre jours, pour avoir le temps de me poser un peu avant de partir pour Stockholm et SURTOUT de finir mes papers. Parce que oui j'avance à la vitesse d'un escargot depuis quelques jours, mais aussi c'est pas ma faute, c'est le sujet (celui sur religion et intégration nationale) qui est super intéressant, et j'arrivais pas à m'arrêter de lire des documents.
  Et si vous voulez un petit point culture/réflexion, voici une de mes grandes "découvertes" faite au cours de mes lectures : on parle beaucoup des problèmes d'intégration de la population arabe en France, on a l'impression que ça n'ira jamais mieux, etc etc. Mais en VRAI, la situation générale ne fait que s'améliorer, comme pour toutes les différentes vagues d'immigration qu'a connu la France (Polonais, Espagnols, Portugais, communauté juive ...) : au début, tout le monde croit que ça ne marchera jamais, ils sont trop différents, blabla. Et aujourd'hui, est-ce qu'on parle encore des problèmes d'intégration des
P1080774Portugais ? Bref, ça semble logique, l'intégration se fait lentement, sur le long terme, mais c'est la première fois que je lis (plusieurs fois) qu'en fait, ils sont de mieux en mieux intégrés (au niveau de l'apprentissage du français, du taux de fécondité, de l'ascension sociale ...) mais que les médias renforcent l'impression que c'est le contraire. Et ça fait plaisir. Voilà pour le moment culturel de la journée.
  Tout ça pour dire dire que le boulot, ça avance pas vite, d'où la photo. Et puis aussi pour vous montrer que les Indiens, ils peuvent vraiment dormir n'importe où, n'importe quand, n'importe comment.




  Sinon, je vous disais il n'y a pas longtemps que j'avais presque hâte de partir de Pune, tout ça tout ça, c'était pas bien joyeux, mais en fait ce n'est plus vrai, voire même l'inverse. Aujourd'hui, je me dis que j'aurais bien aimé rester un peu plus, parce que je commence à découvrir pour de bon (mais un peu tard) ce que c'est que de VIVRE à Pune (je n'y étais jamais restée plus de trois semaines d'affilée, sauf au tout début quand on s'installait et qu'on était très occupés par les complications administratives) et de s'intégrer dans le paysage (encore et toujours l'intégration) en construisant quelque chose : j'aurais bien aimé par exemple pouvoir m'investir plus longtemps à Door Step School, parce que je commençais à prendre mes marques là-bas, à connaître tous les enfants, à savoir gérer une "classe" dont les niveaux et les âges sont extrêmement différents,
je commençais à trouver un peu plus de jeux à mettre en place, et puis j'apprenais à communiquer avec eux par quelques mots de marathi, mais aussi beaucoup de gestes  ... Heureusement, j'ai une relève qui comblera le vide derrière moi (et ce n'est même pas prétentieux : d'après ce que je comprends, ils ne font quasiment rien quand je ne suis pas là, la dame indienne n'étant pas du tout prof mais juste "surveillante" ou quelque chose comme ça, ou bien trop flemmarde pour faire quoi que ce soit, et elle me demande toujours avec espoir si je serai là le lendemain), puisque j'ai fait passer le mot qu'il y avait besoin de volontaires et que plusieurs personnes se sont aussi lancées dans l'aventure !

P1080791 P1080804

Atelier sur les couleurs

P1080798

Anand, mon petit chouchou (il est pas trop chouquinet ?!)

  Dans un autre domaine, ce n'est que ces dernières semaines que j'ai commencé à me faire des amis autres qu'occidentaux. Jusqu'à maintenant, je disais bonjour avec un grand sourire à beaucoup d'étudiants du Fergusson, et je rencontrais quelques "amis d'amis" iraniens/afghans/indiens/indonésiens... à des soirées. Le fait d'être avec Florence dans tous les cours ne nous a pas beaucoup aidées à établir des vrais contacts avec les autres, et ce sera une des choses que je regretterai le plus de mon séjour ici. Mais ces derniers jours, j'ai commencé à voir en dehors des cours certaines "connaissances"  : des indiennes du Fergusson, amies de Audrey ; un indonésien qui vient à la plupart des soirées organisées par les Italiens ; un cambodgien qui est dans mon cours de politique et a voulu venir m'aider à l'association ...


P1080779

Dimitri, une fille qu'a mis un peu trop de henné dans ses cheveux, Florence,

Asavari et Amanda (deux goanaises adorables) et Audrey

[ Et sinon, mon ordinateur va tellement mal que je suis obligée de lui faire de l'air avec mon éventail pour qu'il ne meure pas de surchauffe pendant que je regarde un épisode de Lost. Au moins, ça me fera 4 kilos de moins à ramener d'Inde ! ]


Commentaires sur Newsletter

    Peut-être que dans les faits l'intégration s'est améliorée, mais dans les mentalités je suis pas sur que ce soit le cas...
    L'extrême-droite de plus en plus puissante, le succès du débat sur l'immigration (et de celui sur l'Islam qui commence), l'assimilation toujours plus grande des musulmans aux extrémistes... Attend les élections de 2012 et le score du FN, j'ai peur qu'il ne reflètera une réalité encore bien triste...
    Dans les mentalités l'intégration n'avance pas, et va peut-être même plutôt à reculons de mon point de vue.

    Peut-être qu'ils ont réussi par certains aspects à rentrer dans le système, mais je suis pas sûr que le système soit plus désireux qu'avant de les accueillir...


    Sinon, très mignon Anand, mais Chouchou c'est moi !

    Posté par Mx, 20 février 2011 à 03:07 | | Répondre
Nouveau commentaire