23 mars 2011

Suite et fin - Himalaya mi amor

 Ma dernière semaine de voyage en Inde a été consacrée à l'une de mes amoureuses : la nature … plus précisément deux villes de la chaîne Himalayenne indienne, Darjeeling et McLeod Ganj, de chaque côté du Népal (Darjeeling est à l'est, tout près des frontières népalaise et bhoutanaise ; Mc Leod est de l'autre côté, un peu au sud du Cachemire). Les deux villes se ressemblent sur beaucoup de points, et ressemblent beaucoup à ce que j'ai vu de Katmandu (en beaucoup moins grand, chaotique et pollué) : le bouddhisme y est très présent (ainsi que les réfugiés tibétains), les gens ont les yeux bridés, sont plus riches, plus éduqués « à l'occidentale » : c'est beaucoup plus propre (et des dizaines de pancartes prônent le respect de la nature et l'utilisation des poubelles), les couples se tiennent par la main, les vêtement sont beaucoup moins traditionnels, les gens font moins de bruits dégoûtants avec leur gorge, les vendeurs sont plus polis ; et ce qui se vend dans les boutiques pour touristes est essentiellement tibétain, donc très beau, et différent de ce qui se vend dans le reste de l'Inde. Et ôôô bonheur, il y a du SILENCE !

   J'ai trouvé dans ces deux villes, le (presque, on reste en Inde) calme et la sérénité que j'étais venue chercher, avec l'air pur et les paysages de montagne.

   En contrepartie, les gens étant plus « civilisés » (avec beaucoup de guillemets) à l'occidentale, il y a eu beaucoup moins de ces moments privilégiés, ces rencontres avec des gens vraiment différents, qui rient gentiment en essayant d'établir le contact avec nous, que la peau blanche intrigue, et qui rêvent d'être sur nos appareil photos.

 

  C'était une expérience très différente du reste de ce que j'ai vécu en Inde, même de Ooty qui était pourtant à la montagne, mais qui restait indienne en tout points (le physique et le comportement des gens, le trafic, la pollution, le bruit, la saleté …). Bon, une rectification à faire tout de suite : je parle des points communs de Darjeeling et McLeod Ganj, mais ça n'a pas du tout été la même chose. A Darjeeling, je suis restée 2 jours et j'étais avec Aurore et Mathilde. A Mc Leod, j'étais seule, et j'y suis restée 5 jours, la plus longue de mes étapes depuis que je suis en Inde, parce que je comptais prendre le temps de me détendre et en profiter. Et de manière générale, c'était très différent.

 

Tout d'abord, Darjeeling donc.

(ah, une petite anecdote avant, ou plutôt une grosse galère : Aurore avait acheté les billets Varanasi – Darjeeling (enfin, la gare la plus proche, qui était à 3h de Darjeeling) par l'intermédiaire d'un agent, et n'avait pas vraiment vérifié le billet, et nous non plus. Il lui semblait que le départ était pour 22H45, à la gare centrale … Or, à 20h45, elle regarde le billet, et il s'est avéré que le train partait une demi-heure plus tard … dans une autre ville, à une heure de voiture de Varanasi. Grosse panique ! On fonce à la gare de Varanasi, on demande s'il y a moyen de rattraper notre train. La seule solution était de compter sur la non-ponctualité des trains indiens, et d'espérer qu'il aurait deux heures de retard, pour qu'on ait le temps de se rendre à l'autre gare … et c'est ce qui est arrivé ! On a donc finalement été en avance à la gare, même beaucoup puisque le train avait finalement 3 heures de retard. SAUF QUE ce qu'Aurore ne savait pas, parce que l'agent ne lui avait pas dit, c'est que nous n'avions pas de couchettes confirmées : nous avions en fait 3 couchettes à partager avec quelqu'un d'autre, dans 3 voitures différentes. Impossible de dormir comme ça ! Nous nous sommes résignées à dormir dans le couloir de la 3eme classe (ça sent trop les toilettes en classe sleeper). Finalement, une famille nous a laissé une couchette (folklo, la couchette en hauteur pour 3 ! mais c'était mieux que rien), puis une autre à 5 heures du mat, nous avons donc pu dormir quelques heures … Avant de se faire virer par le contrôleur. Nous avons fait 19 heures de train comme ça, puis encore 4 heures de voiture pour arriver à Darjeeling, dans la nuit noire …).


P1090866

Au loin, le ... vide blanc, ou plutôt les nuages qui recouvrent les montagnes.

P1090884

Cache-cache dans les plantations de thé

 P1090899

 Aurore, Mathilde et une dame "happy" qui vendait du thé illégalement, parce que c'est un thé tellement bon qu'il n'est fait que pour l'exportation, plus précisement pour une boutique hyper méga huppée de Londres dont je ne me souviens plus le nom ... On a eu droit à une explication sur les différents types de thé, qui se font à partir de la même branche, la pousse centrale étant la meilleure, puis un petit jeu olfactif pour deviner quel était le meilleur thé, et enfin une dégustation, à 50 roupies la tasse (gloups, un thé vaut 5 rs normalement ... ça m'a un peu fait mal, à moi qui n'aime pas le thé noir ^^') et enfin une séance shopping pour Aurore et Mathilde ! Le tout avec un grand sourire.

 P1090919

Temple bouddhiste au sommet d'une colline

P1090943

Réveil à quatre heures du mat pour prendre un taxi, rouler une demi-heure jusqu'au "Tiger Hill" et regarder avec des touristes et des indiens dans une salle fermée (il faisait frooooid dehors), assis sur des chaises comme devant un spectacle, le lever du soleil sur les montagnes ... enfin, sur les nuages !

P1090956

Descente à pied depuis le Tiger Hill

  Et pour finir en beauté, Mc Leod Ganj, la ville où le gouvernement tibétain est venu s'installer après la répression exercée par la Chine (en 1959), et donc ville de la résidence de mon collègue le Dalaï Lama. Mc Leod Ganj, c'est un monde à part : une petite ville calme perchée sur la montagne, aux maisons à étages colorées, à la population majoritairement tibétaine et bouddhiste, où les hippies du monde entier viennent prendre des cours de méditation, yoga, massages, astrologie et autres, et même écouter le Dalaï Lama qui donne des cours où tout le monde peut aller de temps en temps. Coup de chance, il y a en avait quand j'y étais ! Mais je dois avouer que c'était un peu soporifique ^^ c'était en fait une introduction sur les principes du bouddhisme (comment faire disparaître la douleur de nos vies …) mais en tibétain, et nous avions la traduction grâce à une petite radio que nous avions dû acheter avant. D'accord, c'est le Dalaï Lama, mais son discours à Pune m'a plus marquée que cette conférence …

5 jours donc, à apprécier le silence, un livre et des vues magnifiques sur des montagnes et des pics enneigés.

 P1090999

 P1100043

P1100122

P1100075

P1100156

Bon, je dois avouer que le premier jour et demi, j'ai eu fortement envie de partir par moments, parce que la solitude, c'est mcleodbien un moment, mais quand le moment du dîner arrive et qu'on se retrouve seul à table, c'est plutôt déprimant ! J'ai même pris un billet d'avion pour rentrer en avance, tellement je me sentais seule (j'étais même obligée de faire des trucs de ce genre  < pour avoir quelqu'un sur mes photos, haha). Et puis finalement, le deuxième jour, un groupe de 4 personnes est arrivé dans le dortoir où je dormais. Ils se connaissaient déjà parce qu'il avaient fait partie d'une « classe » d'une cinquantaine de personnes qui avait suivi un cours d'intro au bouddhisme, pendant 5 jours dans un monastère, avec des séances de méditation le matin (eh oui, je vous parle de vrais hippies là, pas de ceux qui vont à Goa ou Hampi s'acheter des sarouels – comme moi quoi !). Et ces gens-là étaient vraiment supers, ouverts d'esprits, intelligents, un peu mystiques sur les bords mais pas trop non plus, pas le genre énervant qui fait lever les yeux au ciel. Il y avait Rory l'écossais, Amanda la suédoise, Pablo l'argentin, Wulan l'indonésienne, et dans la chambre il y avait aussi Alice la française et Charlotte canadienne., et j'ai rencontré aussi une chilienne, un portuguais, des anglais ... Difficile de faire plus international ! Le premier soir, je me suis lancée à l'eau en leur demandant si je pouvais me joindre à leur dîner (le groupe du cours sur le bouddhisme se réunissait), et je ne l'ai pas regretté ; pendant 3 jours ensuite, je n'ai fait que rencontrer des gens intéressants et sympas, qui ont rendu mon séjour à Mc Leod un peu magique.

 

P1100093

Déjeuner dans un monastère bouddhiste transformé en hôtel/restaurant, avec Wulan, Amanda et Rory

P1100095 P1100105

Cette petite dame tibétaine qui habitait dans le monastère est venue nous prendre par la main, en riant beaucoup, pour nous emmener dans l'atelier de son mari, qui fabriquait des Buddhas en argile ... moment très touchant !

 P1100144

 Randonnée de deux heures au milieu d'une nature magnifique pour arriver à une rivière cristalline ... et glacée ! Je n'ai jamais eu aussi froid de ma vie, et croyez-moi sur parole, je n'ai plongé qu'une seule fois ... mais j'étais contente de l'avoir fait ! On l'on a suivie en crapahutant sur les rochers jusqu'à l'endroit où elle se transformait en cascade - étrange sensation que d'être au-dessus du vide, dans lequel l'eau se jette joyeusement ...

P1100151

P1100139

Dans le dortoir - France, Écosse, Suède, Argentine

Posté par coco_boheme à 15:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Suite et fin - Himalaya mi amor

    belles photos d'un beau voyage dans de belles contrées (j'ai moi même voyagé plusieurs fois au Ladakh et Zanskar ce qui m'a permis avec le scénariste de créer un nouveau petit pays pour notre BD : le Laskhar ;o)) )

    chaleureusement et bonne continuation de route

    frédéric

    Posté par Frédéric, 09 avril 2011 à 01:57 | | Répondre
Nouveau commentaire