22 mars 2011

Le rayon de soleil de la journée

Au milieu de mes journées pas très exaltantes voire même plutôt le contraire, qui voient se succéder

- stress parce que je ne sais pas quoi faire de mes meubles, de mon ordinateur que je vais laisser ici, (et que j'aimerais tant qu'à faire donner à réparer, tout se sépare ici), de mon vélo

- stress parce que je dois finir le paper

- tristesse de ne pas pouvoir dire au revoir aux gens auxquels je tenais le plus ici (la plupart sont en voyage ...), sachant que je n'en reverrai pas certains avant un bon bout de temps, à moins qu'ils décident de venir vivre en France !

- petit coup de panique parce que je dois me décider pour le master et écrire ma lettre

- hâte de partir pour la Suède mêlé à l'angoisse du temps qui passe trop vite pour tout ce que j'ai à faire avant de m'en aller

- questionnements interminables sur la façon dont tout va rentrer dans ma valise

- recherches de colos qui n'aboutissent pas

 

etc, le tout signifiant passer des heures sur un ordinateur qui surchauffe et que je suis obligée de laisser reposer toutes les demi-heures ... mais au milieu de tout ça donc, je viens quand même d'obtenir une petite victoire. Mon but quant au vélo était de 1) m'en débarrasser et de 2) si possible de le donner ou vendre très peu cher à quelqu'un qui n'aurait pas les moyens de s'en payer un autrement. Suffisait de demander !

Je suis allée coller un petit papier "à vendre, 1000 roupies" (je l'avais payé 2800) dessus (il était dans le parking de l'immeuble). Tout de suite, le gardien s'approche (c'est un homme très gentil, très souriant, qui vit là avec sa famille) et me demande si c'est moi qui le vends. Je lui demande combien il le veut ... Pas plus de 600 roupies ? Parfait ! Affaire conclue. Je le nettoie un peu (il n'a pas beaucoup servi, entre les voyages et le fait que j'ai déménagé à 20 minutes à pied du Ferguson après son achat ...), donne les clés à sa femme, ils sont contents, moi aussi !

 

Et puis une demi-heure plus tard, prise d'une subite inspiration, je suis allée leur demander s'ils voulaient quelques autres affaires ... et ils ont dit oui pour tout ! Les quatre matelas dont je me demandais vraiment quoi faire, les coussins, une serviette, un tabouret, des lampes de chevet, avec un grand sourire, l'air de ne pas trop savoir ce qui leur arrivait ... :) Avec ça et les deux sacs d'affaires que je donne à Audrey pour qu'elle les amene dans un orphelinat, mon départ aura fait des heureux !

Posté par coco_boheme à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le rayon de soleil de la journée

Nouveau commentaire